L ' ENTRAIDE que l' Entraide

Le meilleur du Web pour vous aider au quotidien ...

Dans les premiers au Weborama de la catégorie " Informatique "
Exclamation


    Toute l'équipe saura vous donner du bonheur et surtout vous aider quelque soit le problème ...





    le saviez-vous?La plus grande communauté japonaise en dehors du Japon vie au Brésil !

    Partagez
    avatar
    arkanax
    Corsi'Grand Maître
    Corsi'Grand Maître

    Masculin
    Nombre de messages : 8468
    Age : 75
    Localisation : Bruxelles
    Date d'inscription : 26/07/2006

    Intéressant le saviez-vous?La plus grande communauté japonaise en dehors du Japon vie au Brésil !

    Message par arkanax le Mer 13 Juin 2018, 06:34

    La plus grande communauté japonaise en dehors du Japon vie au Brésil !



    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


    Jusqu’à 1853, aucun étranger ne pouvait entrer au japon, et aucun japonais n’est autorisé à quitter le pays sous peine de mort. Cette politique était imposée par le système féodal japonais qui ne voulait pas s’ouvrir au monde occidental.
    Cette culture d’appartenance géographique est restée ancrée chez beaucoup de japonais jusqu’à aujourd’hui, en effet, Il est rare que les japonais vivent à l’étranger. Tokyo compte à elle seule plus de 13 millions d’habitants, et seulement 2,5 millions de japonais vivent à l’extérieur du Japon.
    Environ 60% de ces japonais, qui vivent en dehors du Japon, vivent dans un seul pays et ce n’est ni en Asie ni aux États-Unis. La plus grande population japonaise en dehors du Japon se trouve au Brésil.
    De nombreux agriculteurs japonais étaient désireux de trouver de nouvelles terres avec moins de réglementation. Mais la recherche s’est avérée plus difficile que prévu, car de nombreux pays dotés d’économies florissantes et de terres agricoles disponibles avaient adopté des lois de restrictions à l’immigration comme l’Australie ou encore les Etats-Unis.
    En conséquence, le Brésil est devenu la terre promise pour les agriculteurs japonais qui voulaient immigrer vers d’autres terres. Entre 1926 et 1930, un peu moins de 60 000 immigrants japonais sont entrés dans les ports du Brésil. De 1931 à 1935, le nombre a augmenté de 72 000 immigrants. Beaucoup ont trouvé le succès dans l’industrie du café et d’autres entreprises agricoles.
    Les 709 premiers immigrants japonais ne parlaient pas portugais. Aujourd’hui, la troisième génération de brésiliens japonais ne parlent que du japonais limité à leurs aînés, mais reconnaissent le portugais comme leur langue maternelle.

      La date/heure actuelle est Lun 15 Oct 2018, 22:59