L ' ENTRAIDE que l' Entraide

Le meilleur du Web pour vous aider au quotidien ...

Dans les premiers au Weborama de la catégorie " Informatique "
Exclamation


    Toute l'équipe saura vous donner du bonheur et surtout vous aider quelque soit le problème ...





    Lino Ventura, de son véritable nom Angelo Borrini ....

    Partagez
    avatar
    samba56
    Corsi'Grand Maître
    Corsi'Grand Maître

    Masculin
    Nombre de messages : 627
    Age : 57
    Localisation : gourin : morbi(hi han!) 56
    Date d'inscription : 04/05/2006

    normal Lino Ventura, de son véritable nom Angelo Borrini ....

    Message par samba56 le Lun 25 Sep 2006, 14:30

    Un sacré bonhomme aussi Exclamation
    Lino Ventura, de son véritable nom Angelo Borrini, est né le 14 juillet 1919 à Parme ( Italie ).

    Ses parents sont exportateurs et, en 1927, quittent l'Italie pour s'installer à Paris. Lino fréquente l'école du quartier mais son tempérament de bagarreur se révèle déjà et il est renvoyé à sa famille. Il n'a guère de goût pour les études et, très jeune, exercera plusieurs métiers : groom, mécanicien, représentant de commerce et employé de bureau.

    C'est finalement dans une activité plus accordée à son tempérament et à sa carrure qu'il semble trouver sa voie : il devient lutteur professionnel. En 1950, il est champion d'Europe de lutte. Malheureusement, un accident survenu au cours d'un combat l'oblige à abandonner le ring. Mais, conquis par le milieu du sport et pour lui rester fidèle, il décide d'organiser des matches. Il devient un habitué de la salle Wagram à Paris.

    C'est là que Jacques Becker le remarque et l'engage pour un rôle important dans TOUCHEZ PAS AU GRISBI, celui d'Angelo, un chef de gang opposé aux personnages incarnés par Jean Gabin et René Dary. C'est ainsi, sous le double parrainage du film policier et de son aîné, Jean Gabin, qu'il admire et qui le prend en amitié, que Lino Ventura débute dans un métier auquel il était, de toute évidence, destiné. Non seulement par un physique dont la virilité convient aux personnages du genre, qu'ils soient policiers ou gangsters, mais par son aisance, un naturel et un talent qui n'attendaient qu'une occasion pour se révéler.

    L'ascension de Lino Ventura a été rapide et régulière. Il a très vite prouvé qu'il savait être autre chose qu'un "bagarreur" (LE GORILLE VOUS SALUE BIEN, LE FAUVE EST LÂCHÉ) pour passer, grâce à son incontestable instinct de comédien, à des rôles plus complexes. Son véritable grand départ lui est donné par Claude Sautet, qui lui fait partager la vedette avec Jean-Paul Belmondo, en 1960, dans CLASSE TOUS RISQUES. Un film qui marquait également sa première rencontre avec un auteur de la "Série Noire", José Giovanni.


    Ses parents sont exportateurs et, en 1927, quittent l'Italie pour s'installer à Paris. Lino fréquente l'école du quartier mais son tempérament de bagarreur se révèle déjà et il est renvoyé à sa famille. Il n'a guère de goût pour les études et, très jeune, exercera plusieurs métiers : groom, mécanicien, représentant de commerce et employé de bureau.

    C'est finalement dans une activité plus accordée à son tempérament et à sa carrure qu'il semble trouver sa voie : il devient lutteur professionnel. En 1950, il est champion d'Europe de lutte. Malheureusement, un accident survenu au cours d'un combat l'oblige à abandonner le ring. Mais, conquis par le milieu du sport et pour lui rester fidèle, il décide d'organiser des matches. Il devient un habitué de la salle Wagram à Paris.
    C'est là que Jacques Becker le remarque et l'engage pour un rôle important dans TOUCHEZ PAS AU GRISBI, celui d'Angelo, un chef de gang opposé aux personnages incarnés par Jean Gabin et René Dary. C'est ainsi, sous le double parrainage du film policier et de son aîné, Jean Gabin, qu'il admire et qui le prend en amitié, que Lino Ventura débute dans un métier auquel il était, de toute évidence, destiné. Non seulement par un physique dont la virilité convient aux personnages du genre, qu'ils soient policiers ou gangsters, mais par son aisance, un naturel et un talent qui n'attendaient qu'une occasion pour se révéler.


    L'ascension de Lino Ventura a été rapide et régulière. Il a très vite prouvé qu'il savait être autre chose qu'un "bagarreur" (LE GORILLE VOUS SALUE BIEN, LE FAUVE EST LÂCHÉ) pour passer, grâce à son incontestable instinct de comédien, à des rôles plus complexes. Son véritable grand départ lui est donné par Claude Sautet, qui lui fait partager la vedette avec Jean-Paul Belmondo, en 1960, dans CLASSE TOUS RISQUES. Un film qui marquait également sa première rencontre avec un auteur de la "Série Noire", José Giovanni.

    ............ ..........

    Ce constant élargissement du registre du comédien, le métier acquis et le poids qu'il sait donner à ses personnages vont permettre à Lino Ventura de s'affirmer définitivement comme l'un des meilleurs interprètes du cinéma français. Dans le rôle traditionnel du truand – ou du policier – vieilli, fatigué, de l'homme d'expérience sensible à l'amitié virile, il exprime à travers des types divers un caractère sans doute très proche de sa nature proche. Que ce soit sous la direction de Jacques Deray, de Jean-Pierre Melville ou de Robert Enrico, ce sont les héros de José Giovanni, que Lino Ventura anime dans LES GRANDES GUEULES, LE DEUXIÈME SOUFFLE ou LES AVENTURIERS.

    À partir des années 80, Lino Ventura a peu tourné, comme si son personnage du film de Jacques Deray, UN PAPILLON SUR L'ÉPAULE – Roland Fériaud, cet homme de tous les jours manipulé par des forces maléfiques jusqu a sa mort brutale, sur un trottoir étranger, au milieu d'une foule indifférente – avait changé le cours de sa carrière. Ce personnage, Ventura en a lui-même, d'ailleurs, brossé le portrait en décrivant son rôle d'espion à la retraite dans ESPION LÈVE-TOI: "C'est un type qui, à un moment donné, se retrouve complètement seul, abandonné par ses amis et par ses ennemis si je puis dire, parce que, dans un sens, tout le monde s'arrange sur son dos (...) ce sont des situations que j'affectionne particulièrement." Manipulé, encore, le Bastien de LA SEPTIÈME CIBLE (magnifique film et l'un des rares ou on le voit la larme a l'oeil) , victime aussi le général Dalla Chiesa de CENT JOURS À PALERME qui tombe sous les balles des tueurs de la Mafia, à laquelle il avait osé s attaquer.

    Les plus beaux rôles de sa carrière, Lino Ventura – qui ne les choisissait plus que sur un critère : "j'aime ou j'aime pas !" – les a trouvés avec GARDE À VUE et son inspecteur Gallien et, surtout, LES MISÉRABLES, où il incarnait un Jean Valjean digne de ses illustres prédécesseurs, Harry Baur et Jean Gabin.

    "Quand on me parle d'un personnage à interpréter, je sais pertinemment et d'une façon immédiate si je peux le faire, si ça me convient ou si ça ne va pas." Et c'est pourquoi Lino Ventura refusa d'aussi flatteuses propositions que celles faites par Coppola pour APOCALYPSE NOW, Spielberg pour RENCONTRES DU TROISIÈME TYPE (le rôle y fut tenu par François Truffaut) ou William Friedkin pour son remake du SALAIRE DE LA PEUR : LE CONVOI DE LA PEUR (Wages of Fear).



    Depuis de nombreuses années, Lino Ventura se consacrait aussi au développement de l'association Perce-Neige, qu'il avait fondée

    perce-neige !

    En 34 ans de carrière cinématographique, ce comédien "carré, secret, pas épais mais doué d'épaisseur" (Jean-Louis Bory), a inscrit son nom au générique de 75 films, de TOUCHEZ PAS AU GRISBI (1954) à LA RUMBA (1987), le dernier sorti sur les écrans avant sa mort. Le hasard a voulu que son premier et son dernier rôle soient celui d'un truand, Angelo dans le film de Becker, Nono dans celui de Roger Hanin où il n'était d'ailleurs qu'une silhouette, pittoresque certes mais combien fugitive, comme un geste d'adieu ....merci monsieur ventura Exclamation

    et si vous avez l'occasion de voir le bateau d'emile ...foncez !

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    samba56
    Corsi'Grand Maître
    Corsi'Grand Maître

    Masculin
    Nombre de messages : 627
    Age : 57
    Localisation : gourin : morbi(hi han!) 56
    Date d'inscription : 04/05/2006

    normal merci lino !

    Message par samba56 le Lun 25 Sep 2006, 14:36

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] et humblement merci !
    avatar
    cpao06

    Masculin
    Nombre de messages : 7
    Age : 75
    Localisation : nice
    Date d'inscription : 14/08/2009

    normal Re: Lino Ventura, de son véritable nom Angelo Borrini ....

    Message par cpao06 le Ven 07 Jan 2011, 16:18

    tres bel hommage Merci

    Contenu sponsorisé

    normal Re: Lino Ventura, de son véritable nom Angelo Borrini ....

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 24 Aoû 2017, 04:50